Low Tech Hacktitude

Site web statique

De nos jours la plupart des sites internet sont de véritables usines technologiques, gérant le contenu de manière dynamique, construisant les pages au moment de leur consultation et générant des méga octets de données.

Dans certains des cas, des sites réalisés à l'aide de Wordpress, Dotclear ou Drupal, pour ne citer que les plus connus, pourraient être des sites “statiques” beaucoup plus légers.

Quel intérêt ?

Les sites statiques sont générés lors de l'ajout de contenu, pour un blog, par exemple, cette opération est faite à l'ajout de nouveaux billets. La puissance de calcul nécessaire est donc bien moindre et surtout celle-ci peut être déporter sur une machine qui peut être éteinte entre deux rédactions.

Le serveur web, en charge de diffuser les pages du site aux visiteurs peut alors être très rudimentaire car il ne fera que servir des pages pré-générées. Un Raspberry pi, un Banana pi, un Pine64 ou encore un vieil ordinateur portable suffisent amplement pour ces tâches.

Quels sont les contraintes d'un site statique ?

La contrainte majeure d'un site statique est bien évidemment l'absence d'interactivité avec les visiteurs. Cela peut être comblé par un simple lien vers un réseau social si vous en utiliser un. Par exemple, je vais prendre pour habitude de publier un lien vers un pouet Mastodon, permettant ainsi au détenteur d'un compte du Fediverse de réagir à un billet.

Quels outils ?

Il existe une multitude d'outils permettant de générer des sites statiques. Fini l'éditeur HTML (bien que cette solution reste possible), désormais, des générateurs transforment une arborescence de fichier texte ou markdown en site complet incluant, menu, catégories, flux rss (autre piste intéressante en terme de légèreté), plan de site… le tout avec des thèmes pour tous les goûts.

A ce sujet, il est important de choisir un thème minimaliste pour limiter le volume de données à transférer

Le site LowTech Hacktitude est généré avec Hugo et utilise le thème contrast-hugo.


Réagissez sur le Fediverse